Ce forum est fermé depuis le 31 août. Je suis actuellement entrain de le recréer pour un nouveau public. Une autre histoire. Un autre univers qui mélangera l’irréel au réel. A la prochaine. o/

Partagez | .
 

 Ich bin hungrig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatarInvité
Message

Une semaine que Dame Walker avait prit possession de ses appartements dans l’école, elle n’avait que peu d’affaires qui l’accompagnait, elle était un vampire, elle aurait pu faire comme bons nombres de ses semblables en gardant des souvenirs de ses voyages durant les années et les deux siècles qui l’accompagnait sur sa bosse, mais elle n’était pas du genre à garder. Pourquoi s’embêter avec des bêtises ? Elle se souvenait des cadeaux que lui offraient ses amis – ceux avant sa naissance comme vampire -, elle se souvenait de ces objets qui prenaient la poussière sur les meubles, tous croyaient qu’elle les chérissait mais elle s’en fichait complètement, tout n’était que nid à poussière. Pourquoi s’encombrer ? N’est-ce pas les sentiments qui doivent faire premier lieux ? S’amarrant d’une robe noir en satin noire avec une ceinture jaune qui se terminait en nœud papillon dans son dos, elle quitta sa chambré pour rejoindre la ville de Sokujitsu, le vieillard qui avait laissé d’autres indications concernant un magasin qui pourrait lui être fort utile, il disait qu’une personne vendait tous ce que l’on avait besoin. Impossible. On ne pouvait pas vendre de la magie ni du sang humain, ce serait… hérétique… Si hermétiquement incorrecte. Que voilà un vilain jeu de mot qui aurait fait hérisser les cheveux de sa mère sur le crâne, sous un rire amusé qui eut le don de faire se retourner des personnes sur son chemin, la jeune femme arriva devant la porte du magasin, le nom avait changé, il n’était plus le même que sur la feuille, peut-être que la propriétaire avait rendu son tablier ?
 
Qu’importe, sans hésitation, Avrora pénétra dans le magasin en faisant sonner le carillon de l’entrée qui nomma son entrée, elle s’obligea quelques pas timides puis plus confiants, elle ne se sentait pas à l’air, ça faisait comme si elle rentrait chez un dealer pour lui demander si il ne vendait pas un peu de marijuana.
 
Une fois à l’intérieur, elle se permit de voyager entre les différents étalages du magasin, voyant pleins de choses qui auraient fait tourner le sang de plus d’un en 1800, elle imaginait tant la tête de sa mère devant ce genre d’objet, ou encore la voisine de la maison d’à côté qui ne cessait de dire que la magie conduirait tout ceux qui l’utilisaient au diable. Son rire vint interpréter son amusement dans le magasin de magie puis elle se décida d’approcher le comptoir, elle s’y étala dessus tout en beuglant après la vendeuse, elle criait le nom qui était écrit sur son bout de papier.
 
« Eugenia, who sind sie ?  EUGENIAAAAAA, Ich brauche dich ! Der Großvater erzählte mir, zu dir zu kommen.»
 
Elle cherchait à se faire entendre, elle voulait que la vendeuse vienne, son ventre la tiraillait tant elle avait faim, elle voulait que du sang coule dans ses veines, elle voulait ressentir cette sensation de satiété, elle voulait pouvoir s’assoir et se nourrir, elle avait si faim. Avrora se laissa glisser du comptoir jusqu’au sol puis lâcha un grand soupire de faim, si ça continuait, elle se voyait obliger d’aller chasser ce soir mais ce serait embêtant, elle qui était venue ici pour ne plus jamais avoir besoin de faire ça.
 
« EUGENIAAAAAAAAAAAAAAAAA » S’écria-t-elle avec un horrible accent de boche.
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Spoiler:
 

Vu le peu de clients qui venaient faire leur achat dans sa boutique aujourd'hui, Jade avait décidé de laissé Azazel surveiller, pendant qu' elle s'occupait dans ses appartements à l'étage d'au-dessus. Aza n’était pas seul, il y avait avec lui Beelz' qui était charger de  venir la chercher si Aza faisait n'importe quoi – ce qui était fort possible- et Moloch chargeait de faire le ménage. Beelz',le petit démon en forme de pingouin – ce n'était pas sa vrai forme, n'oublions pas que la sorcière avait fait en sorte que la puissance des démons avec qui elle pactisait , voyaient leur puissance réduite au maximum, d'où leur forme de peluche ridicule- passait le balais tendit que l'autre démon en forme de chien-lion,hamster,   -c'était difficile de définir correctement ce qu'il était- alias Aza ,glandait derrière le comptoirs. Il se plaignait de Jade, il se plaignait de ne voir personne, il se plaignait encore et encore.
La petite clochette de la boutique, quand la porte était poussée se fit entendre. Enfin, enfin quelqu'un. Beelz' alla saluer poliment la femme qui venait de rentrer. Femme vampire. Et s'envola dans un coin de la boutique ranger le balais. Moloch lui rester de marbre et continua son ménage comme lui avait ordonné sa maîtresse. Azazel lui monta sur le comptoirs et s'y allongea de côté regardant la magnifique créature qui venait de rentrer. C'était difficile de « pécho » avec ce corps d'animal miniature, mais bon, il pouvait toujours essayer non ?

« Héé madzelle, bienvenue. »

Dit-il d'une voix grave et séductrice qui n'allait pas du tout avec son apparence. La vampire s’étala à côté de lui pour crier un nom.

« Eugenia, who sind sie ?  EUGENIAAAAAA, Ich brauche dich ! Der Großvater erzählte mir, zu dir zu kommen.»
« Oh une allemande ? Willkommen gnädige Frau. »
« EUGENIAAAAAAAAAAAAAAAAA »
« Eugenia ? »

Aza se décrotta l’oreille. Elle braillait fort la Frau. Qu'est-ce que ça devait être au pieu. Il la regarda glisser au sol.

«Il n'y a pas d'Eugenia ici. Madzelle ,Frau, Frau ,Schöne Frau, du ficken? »

Un manche à balais atterrie dans la tronche du démon et il fut envoyé dans le mur. On entendit un craquement un peu dégoûtant...Et une goutte de sang vola sur le comptoirs.
Au bout de ce balais, une jeune femme remonta ses lunettes. Son expression meurtrier envers Aza se changea en un sourire chaleureux pour la cliente. Elle donna le balais à Beelz qui essaya de décrocher du mur son ami démon. Jade se plaça derrière le comptoirs , continua de sourire poliment, gentiment. Elle était arrivait  à temps. Saleté de démon pervers qui faisait n'importe quoi.

« Bonjour Madame. Que puis-je pour vous ? »

Dit-elle en essayant distraitement le sang sur le comptoirs avec un mouchoir qu'elle fit disparaître par magie par la suite.

« Je m'excuse du comportement de ce petit démon. Je le punirai comme il se doit dés votre départ. »

Jade contourna son comptoirs et alla s'accroupir devant la vampire assoiffée au sol. Hum oui, de toute évidence c'était une vampire. Ses yeux analysa rapidement la créature en face d'elle. Du sang, il lui fallait du sang. La brune se redressa et croisa les bras tout en tapotant sur son menton d'un air songeur. Elle en avait du sang, mais pas du sang d'humain...Elle tendit gracieusement la main à sa cliente pour l'aider à se relever.

« Avez vous déjà goûté à du sang de porc mélangé à du sang de griffon ? Ma grand-mère m'a raconté qu'elle avait nourrit un vampire proche de la mort avec ça. Le goût est dégueulasse...Hurm je veux dire, désagréable, mais les propriétés se rapprochent du sang des hommes, sans les effets néfastes.... Je vous en fait un prix de bienvenue. Vous voulez essayer ? »


Dernière édition par Jade Amalia le Mer 25 Déc - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Crier à perdre haleine, Avrora criait son désespoir ou plutôt, sa famine. Son plus grand jeune ? Trois semaines, trois longues semaines où elle s’était mise en tête de ne plus jamais toucher au sang humain, elle ne voulait pas devenir comme ses congénères, perdre la raison juste parce qu’une goutte rouge venait à montrer le bout de son nez. La main affamée du vampire vint s’interposer sur son ventre plat puis elle leva ses yeux vers l’étrange animal qui s’était rapproché d’elle en lui parlant en allemand. Un démon ? Peut-être. Un démon mineur, ou un démon qui avait fait un pacte un peu spécial avec quelqu’un, elle en avait déjà vu par le passé. Quelle idée de se lier à quelqu’un pour perdre intégralement ses pouvoirs. Puis l’étrange démon lui avoua qu’il n’y avait personne portant le nom d’Eugenia, c’était bien sa veine, elle qui avait besoin de cette bonne femme pour lui assurer une alimentation saine. Avrora vit disparaitre le petit démon avec quelque chose qui ressemblait fort à un balais, elle tourna sa tête dans la direction pour voir si cet être aurait malencontreusement mourut en court de route, elle ne voulait pas payer les dégâts, déjà qu’elle agonisait dans la faim, elle n’avait pas que ça à faire. Sa torpeur d’avoir des ennuies disparus car une femme apparue, elle ne ressemblait guère à la personne décrite par le vieux sage mais qu’importe, peut-être que sa première pensée sur le fait que le magasin avait trouvé un autre propriétaire n’était pas aussi mal pensée.  
 
Une sorcière ? Il n’y avait que cette race qui avait le dont de claquer des doigts ou de remuer le bout du nez pour faire apparaitre ce qu’elles voulaient. Elle en avait côtoyé par le passé mais elle n’avait jamais gardé de très bon contact, il fallait accorder que ces femmes avaient de sale caractère, tout comme Avrora. La blonde offrit un sourire stigmatisé au « Madame », elle n’était guère mariée, elle était encore une jeune demoiselle, plus très fraîche mais elle restait une demoiselle ! Et elle y tenait.
« Mademoiselle ! »
« Je m'excuse du comportement de ce petit démon. Je le punirai comme il se doit dés votre départ. »
Un démon ? Elle avait raison alors, seul un mouvement de main s’offrit comme réponse à la sorcière, elle s’en fichait des comportements déplacés des démons, c’était une habitude chez eux et puis c’était amusant. C’était une race avec qui on peut au moins s’amuser sur plusieurs jours car ils ne ressentent pas vraiment la fatigue – pour la plupart – mais elle accordait le doute que c’était de vils tricheurs. La femme s’approcha d’elle puis sembla chercher une réponse à ses questionnements mentaux, Avrora pencha sa tête sur le côté en se demandant bien ce que cette femme pouvait bien penser, c’était étrange ce genre de situation, elle aurait bien voulut hériter du pouvoir de télékinésie, ou de télépathie. Ou peut-être pas, ce serait gênant de savoir des idées cochonnes de la part d’une personne, ou le fait que telle ou telle chose dérangeait.
« Avez vous déjà goûté à du sang de porc mélangé à du sang de griffon ? Ma grand-mère m'a raconté qu'elle avait nourrit un vampire proche de la mort avec ça. Le goût est dégueulasse...Hurm je veux dire, désagréable, mais les propriétés se rapprochent du sang des hommes, sans les effets néfastes.... Je vous en fais un prix de bienvenue. Vous voulez essayer ? »
DU QUOI ? Hérétique ! Voulait-elle sa mort ? Est-ce qu’elle devait lui répondre « Je peux payer en pièce de monnaie chocolatée ? », l’envie la démangeait durement. A la vue de la main tendue de la jeune femme, Avrora se leva sans aide, elle n’avait pas besoin de autres, elle voulait seulement de quoi se nourrir et non de la pitié de cette fille. La blonde frotte le bout de son nez nerveusement puis détourna son regard pour chercher où était ce démon qui lui avait proposé une partie de jambes en l’air, elle devait se déchainer sur quelqu’un, elle se voyait mal de le faire sur une sorcière.
 
« Croyez-vous que je suis venue jusqu’ici pour boire du faux sang ? Je suis venue ici car un vieillard de vampire m’a renseigné sur le fait que je trouverai une Eugenia qui pourrait me vendre des poches de sang humaine, qu’elle pourrait me donner ce dont j’ai le plus besoin. Je ne suis pas venue ici pour avoir un substitue. Vous êtes une sorcière, les sorcières ne sont-elles pas censées avoir réponse à tout ? N’êtes-vous pas celles qui sont censées connaître la nature ? Celles qui mentent le plus pour piéger les humains ? »
 
Avrora devenait malpolie lorsque la faim se faisait trop ressentir, sa main massait son ventre comme si elle portait un enfant en elle mais ce n’était pas le cas. Elle voulait vraiment ce mettre quelque chose sous la dent, le sang de démon suffirait à la nourrir pour quelques heures, le sang de sorcière serait pas mal pour un instant mais ce qui lui rendait une totale satiété durable, était le sang d’humain. De son autre main, elle froissa le bout de papier puis le lança en direction d’une poubelle présente dans le magasin, si cette femme n’avait pas ce qu’elle demandait, il fallait qu’elle tourne dans la ville, peut-être que quelqu’un aurait ce dont elle avait besoin, elle regarda de biais la femme et lui dit avec irritabilité.
 
« Vous dépendez des bienfaits de la nature, nous dépendons du sang humain. Si on vous enlève la nature, vous n’êtes rien. Si on nous enlève le sang humain, nous ne sommes rien. Comprenez-vous ? Je vais de ce pas cherché un autre magasin qui saura me proposer du sang, je suis sûre que dans ce monde je dois trouver ça. Peut-être qu’ils pourraient m’offrir un esclave humain… Oui… J’ai vu que cela se faisait. »
 
Elle fit un pas en avant mais le sol sembla se dérober sous son poids, elle laissa chuter son corps mais elle se retint au bon moment au comptoir pour ne pas ressembler à une pauvre larve. Non, son corps semblait ne pas tenir aussi longtemps qu’autrefois.
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message



Le client est roi, toujours respecter cette petite règle d'or. Vu les clients différents qu'elle avait pu rencontrer, Jade savait s'adapter à chacun d'entre eux. Du démon expert et hautain à la jeune sorcière débutante trouillarde qui ne savait pas quoi acheter. Cette blonde semblait faire parti des gens qui savaient ou plutôt qui croyaient savoir.

« Mademoiselle ! »
« Mademoiselle »

Répéta poliment Jade , non pas sans avoir une pointe d'amusement dans le regard.

« Je m'excuse du comportement de ce petit démon. Je le punirai comme il se doit dés votre départ. »

Aza qui était sorti du mur tressaillit et pensa judicieux à se faire oublier pour le moment. Même s'il savait que ça ne servirait à rien et qu'il aurait droit à sa punition. Cette sorcière était vraiment cruelle et tenait malheureusement toujours parole.
Jade proposa un petit remède à la faim apparente de la vampire. Ses yeux ne la trompait pratiquement jamais. Le remède fut malheureusement refusé. Elle continua de sourire poliment, gardant un air professionnel à tout épreuve, même quand son aide fut ignoré. Les vampires étaient une race  fière, elle leva un instant les yeux au ciel, encore plus amusée. Mais elle gardait son sérieux tout de même. Toujours faire bonne impression et caresser dans le sens du poil le client.

« Croyez-vous que je suis venue jusqu’ici pour boire du faux sang ? »
« Ce n'est pas du faux sang, Mademoiselle. »
«  Je suis venue ici car un vieillard de vampire m’a renseigné sur le fait que je trouverai une Eugenia ...[...]»

Eugenia, Eugenia...Hum ça ne lui disait absolument rien. Sûrement l'ancienne propriétaire. Quand Jade avait trouvé ce lieu, il était complètement abandonné depuis un moment déjà. Elle avait du tout rénover, arranger à son goût , ce qui lui avait pris deux heures – avec la magie et ses démons bien sur-. Jade croisa ses bras sous son imposante poitrine et écouta avec – un faux- sérieux la vampire. Le seul mot qui venait en tête pour qualifier cette blonde pour le moment était «  chiante ». Il fallait qu'elle vive avec son temps la Madame.

« [...] qui pourrait me vendre des poches de sang humaine, qu’elle pourrait me donner ce dont j’ai le plus besoin. Je ne suis pas venue ici pour avoir un substitue. Vous êtes une sorcière, les sorcières ne sont-elles pas censées avoir réponse à tout ? N’êtes-vous pas celles qui sont censées connaître la nature ? Celles qui mentent le plus pour piéger les humains ? »

Jade enroula une mèches de ses cheveux bouclés autour de son doigt, tout en regardant de ses yeux vert la Blondasse. Elle attendait le bon moment pour répondre. Ça ne servait à rien de couper une vampire affamée sur les nerfs, à part l'énerver d'avantage. Patiente, elle faisait des signes léger de tête montrant qu'elle était attentif à ses propos. Toujours avec ce léger sourire poli. Mais en réalité elle avait envie de rire. C'était amusant de voir cet être froid s'énerver d'avantage alors que la faim la tiraillait et prenait ses dernières forces.
Derrière la blonde qui parlait toujours, Moloch montra le balais à sa maîtresse, lui faisant comprendre qu'il avait fini le ménage. C'était le démon le plus obéissant quand il ne s'énervait pas- sinon il détruisait tout-. Elle lui fit un léger signe en direction de carton contenant un nombres incalculable de livres pour qu'il les range. Ce qu'il commença à faire. Les yeux  de la sorcière se reportèrent aussitôt sur la vampire.


« Vous dépendez des bienfaits de la nature, nous dépendons du sang humain. Si on vous enlève la nature, vous n’êtes rien. Si on nous enlève le sang humain, nous ne sommes rien. Comprenez-vous ? »

Jade acquiesçait encore en souriant. Ce qui ne voulait pas dire qu'elle était d'accord. Mais le client avait toujours raison même quand il avait tord.

«  Je vais de ce pas cherché un autre magasin qui saura me proposer du sang, je suis sûre que dans ce monde je dois trouver ça. Peut-être qu’ils pourraient m’offrir un esclave humain… Oui… J’ai vu que cela se faisait. »

Elle vivait vraiment dans un autre temps. Si elle pensait trouver un esclave humain ici, elle pouvait toujours se gratter sous les aisselles et faire des bruits de singe.
Une fois qu'elle eu – ENFIN- fini de parler, la vampire fit un pas pour partir, mais elle s'écroula sur le comptoirs. La lèvre de Jade se retroussa presque dans un sourire moqueur, mais ça ne dura qu'une seconde car son visage professionnel reprit le dessus. Elle s'avança vers la cliente  et l'aider à se tenir correctement sur ses jambes.

« Voyons, Mademoiselle, vous n'avez plus de force. Permettez moi de m'occuper de vous un instant. »

Le « Mademoiselle » , à chaque fois qu'il fut utilisé était dit avec une pointe d'ironie. C'était « vieille bique » qu'elle devait s'appeler oui !
La sorcière claqua des doigts et Beelz' arriva avec une chaise confortable. Il la déposa et Jade fit s’asseoir la vampire dessus. Beelz' repartie et arriva avec un autres siège pour Jade qui posa ses fesses dessus. Elle commença à parler doucement, avec un faux air compatissant.

« Je suis malheureuse de vous apprendre certaine chose sur ,notre époque, Mademoiselle. Mais je me dois de le faire pour vous mettre à jour. Quand j'eus repris cette boutique, elle était à l'abandon, aucune trace de l'ancienne propriétaire. Je ne puis vous renseigner à son sujet, de ce fait.  »

Beelz' arriva avec une petite table ronde, et un service à thé.

« Un peu de thé ? »

Jade savait que ce n'était pas ce qu'il fallait à la vampire. Elle n'attendit donc pas la réponse négative et lui servi une tasse bien chaude, puis se servit elle même.

« Les poches de sang ne se vendent plus – officiellement-. C'est quelque peu illégale vous comprenez ? Mais je peux essayer de vous en trouver quelques unes , le prix sera assez élevé vu le risque que je prends. »

Elle continua de sourire.

« Je suis une sorcière, mais pas une gentille sorcière qui fait des potions grâce aux cueillettes de la forêt. Je n'ai pas réponse à tout, sinon je serai une déesse, l'idée me plairait assez en fait . Même beaucoup, je dois l'avouer.  Concernant les humains sans pouvoir, je les traite à même égard que les démons- sauf les miens- , fée, troll, autres créatures .  Elle balaya l'air de la main. Aucune discrimination avec entres espèces.»

C'est pourquoi Sokujitsu lui parut un bon endroit pour exercer son activité pour le moment.
Elle but une gorgé de son thé.

« Si vous cherchez un autre magasin, Mademoiselle, j'ai peur que vous ne perdiez connaissance avant d'en apercevoir la devanture. Il n'y a que ma boutique dans les environs. »

Encore heureux ! Qu'on ne lui pique pas un seul client !
Elle claqua des mains et Beelz arriva avec un petit flacon rouge.

« Sauf si vous achetez et buvez ce sang  de porc mélangé à du sang de griffon . Je vous assure que se sera bienfaiteur pour votre organisme. »

Elle en déversa quelques goûtes dans la tasse de sa cliente.

« Goûtez, et vous verrez. »
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Avrora approchait doucement de son troisième siècle sur terre et ce n’était pas à un vieux singe que l’on allait apprendre à faire des singeries. Elle ressentait la moquerie de cette femme dans sa manière d’être, de quoi aussi l’amuser. Elle adorait jouer et encore plus lorsque les personnes en face d’elle rentrait dans son jeu. Avrora gardait une mauvaise foi à tout épreuve et qu’importe si la vendeuse voulait lui fourguer du faux sang, elle refuserait ! Jamais elle n’avalerait une telle cochonnerie, JAMAIS !
« Je suis malheureuse de vous apprendre certaine chose sur, notre époque, Mademoiselle. Mais je me dois de le faire pour vous mettre à jour. Quand j'eus repris cette boutique, elle était à l'abandon, aucune trace de l'ancienne propriétaire. Je ne puis vous renseigner à son sujet, de ce fait.  »
Vieux charognard d’ancien ! Si elle pouvait l’avoir sous la main, il ne ferait pas long, mais peut-être qu’il n’était pas au courant que cette boutique fut abandonnée. Peut-être que l’ancienne propriétaire avait rendu son âme. Ou… Non, impossible. L’homme serait sûrement fort attrister d’apprendre que l’une de ses amies n’était plus présente. A l’instant même où la sorcière lui proposa, un rictus amusé vint se morfondre sur le visage d’Avrora, depuis quand un vampire se nourrissait de la sorte ? Depuis quand n’avait-elle pas mangé ou bu un met se rapprochant à ceux des humains ? Si…. Déplorable… Si… Détestable… Que les sorcières étaient bonnes à brûler sur un bûcher. Elles avaient tout hérité, la longévité, les pouvoirs, mais surtout elles restaient des humaines avant tout.  Que le temps d’autrefois était bon, cette époque où ces femmes finissaient noyées, brûlées… Oui.. Le même traitement qu’offraient ces imbéciles de nazis.
« Les poches de sang ne se vendent plus – officiellement-. C'est quelque peu illégale vous comprenez ? Mais je peux essayer de vous en trouver quelques unes, le prix sera assez élevé vu le risque que je prends. »
Voilà une idée qui lui plaisait en peu mieux. Qu’importe le prix, elle provenait tout de même d’une famille riche et puis… Elle avait presque trois siècles à son compteur et donc, elle avait eu le temps d’amasser de l’argent, piller des tomber, voler la fortune de ses juifs qui furent obliger de rejoindre les chambres à gaz. Elle avait volé mais tout simplement pour vivre. Déplorable, n’est-ce pas ? Elle s’en voulait mais elle n’avait jamais demandé cette vie.
« Je suis une sorcière, mais pas une gentille sorcière qui fait des potions grâce aux cueillettes de la forêt. Je n'ai pas réponse à tout, sinon je serai une déesse, l'idée me plairait assez en fait. Même beaucoup, je dois l'avouer.  Concernant les humains sans pouvoir, je les traite à même égard que les démons- sauf les miens, fée, troll, autres créatures.  Elle balaya l'air de la main. Aucune discrimination avec entres espèces.»
Avrora posa son regard sur la sorcière, un second rictus s’imposa sur son visage. Depuis quand ce genre de chose se passait ? C’était la charité qui se foutait la gueule des associations caritatives ou quoi ? Elle qui s’était fait mordre par un imbécile de vampire qui lui avait ôté la vie sans lui demander son avis, elle qui fut obliger de voir défiler le temps et de se nourrir avec du sang humain. Quelle minable dépendance, comme l’amour. Elle en avait presque honte. La blonde détourna son regard en prenant place sur le siège présent, son corps la rappelait un peu trop rapidement à l’ordre face à sa faim. Combien de temps allait-elle encore tenir ? Un jour, deux, voire peut-être une semaine mais là, ce serait croire encore au bon dieu.
« Si vous cherchez un autre magasin, Mademoiselle, j'ai peur que vous ne perdiez connaissance avant d'en apercevoir la devanture. Il n'y a que ma boutique dans les environs. »
Et là, ce fut l’entrée d’un éclat de rire qui pourrait presque déchirer le lourd silence de la mort. Avrora riait à en perdre haleine, cette vendeuse était décidément la pire de toute. Elle voyait que trop bien son petite manège, ils étaient tous comme ça dans le commerce, il n’y a jamais aucunes marchandises meilleures ailleurs.. Oui, oui. On y croit tous. Un acheteur non trahit et un acheteur qui va d’abord dans tous les magasins présent dans une communauté puis après se décide d’acheter sa marchandises. Oui, c’était ce que disait son défunt père avant qu’elle ne le tue pour se nourrir. Décidément, cet homme avait un bon sens, et la technique de vente n’avait pas changé d’un pouce. Stoppant net son rire, elle fit pénétrer ses yeux dans ceux de la pénible vendeuse avec une expression des plus sérieuses puis se mit à parler.
« Actuellement et dans cette contrée vous êtes la seule mais je crains que ailleurs, vous n’êtes pas la seule. Je vais prendre votre seconde sur le danger de trouver des pochettes de sang. Cela se faisait autrefois, alors pourquoi ne pas continuer ? Cela me semble plus convenable sur le fait que nous ne tuons pas des humains. Au moins ça… »
Ce que Avrora pouvait haïr ces vendeurs qui l’obligeaient à prendre quelque chose. Son visage se stigmatisa d’une grimaça détestable, elle avait décidément envie de lui prendre la fiole de la main et de la lui balancer en pleine figure. Mais elle se retint. Avrora croisa les jambes avec presque ses dernières forces puis posa sa tête contre de main pour ainsi maintenir sa tête. Son visage était aussi moqueur que celui de la vendeuse, voire peut-être un peu plus.
« J’ai l’argent, il ne vous reste plus qu’à me trouver la marchandise. Je ne prendrai pas votre fiole. Combien de temps  vous faudra-t-il pour m’en trouver ? Puis-je arriver demain ? Ou devrais-je attendre quelques jours ? Oh ! » Avrora se tourna vers le démon qui lui avait proposé un petit instant de bonheur en allemand et lui dit avec un semblant d’humeur : « Un jour, lorsque tu auras forme humaine… »
Elle pouvait rire mais elle sentait son corps très fatigué, lourd, combien de temps tiendrait-elle sous cette forme ?
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message



Cette femme était étrange. Agréablement étrange. Jade s'amusait comme une folle, même si elle ne le montrait pas et continuait de sourire poliment. Son masque était parfait. On aurait dit une vrai femme calme, gentille, douce, poli... tout ce qu'elle était pas en gros . La sorcière termina sa tasse de thé tout en écoutant la blonde . Quand elle se mit à rire à gorge déployée, Jade lui fit un immense sourire. Cette femme vampire était plus qu'amusante. Jade la laissa rire seule – si elle voulait se rendre ridicule c'était son soucis hum, le client est roi après tout-  et tortilla une de ses mèches autour de son doigt la faisant boucler d'avantage. Quand la vampire se calma enfin et plongea ses yeux dans le regard verdâtre de la sorcière, cette dernière la regarda avec intérêt. Du moins elle faisait encore semblant d’être très intéressée.

« Actuellement et dans cette contrée vous êtes la seule mais je crains que ailleurs, vous n’êtes pas la seule. »

Se fut à Jade de glousser quelque peu. Elle se rattrapa de justesse et continua de sourire.

« Oui, Mademoiselle. »
«  Je vais prendre votre seconde sur le danger de trouver des pochettes de sang. Cela se faisait autrefois, alors pourquoi ne pas continuer ? Cela me semble plus convenable sur le fait que nous ne tuons pas des humains. Au moins ça… »

D'accord. Si la cliente était prête à en mettre le prix, Jade était d'accord. Et puis les risques ce n'est pas elle même qui les risquait, mais ses démons et la blondasse. Qui sait où ces charmants associés iraient trouver le sang ?
Ses ongles recouvert de vernis noir tapèrent deux fois en rythme sur la table. Jade ne perdait pas une miette des réactions de sa cliente. Elle remarqua donc son agacement et la grimace qu'elle fit. Elle essaya de contrôler au maximum son sourire, restant toujours agréablement poli visuellement.

« J’ai l’argent »

Tant mieux , sinon aucune aide de Jade ne serait possible.

«  Il ne vous reste plus qu’à me trouver la marchandise. Je ne prendrai pas votre fiole. Combien de temps  vous faudra-t-il pour m’en trouver ? Puis-je arriver demain ? Ou devrais-je attendre quelques jours ? »

Jade caressa doucement son menton en regardant ailleurs. Elle jeta un regard à Beelz . Un dialogue muet se fit entre eux et le démon inclina la tête. La sorcière reposa son attention sur la blonde.

« Demain soir, après vingt heure ,vous aurez ce que vous désirez. Je peux vous fournir chaque semaine si vous désirez … une sorte 'd'abonnement ' . A vous de me dire combien de quantité il vous faut ? Je vous en dirait le prix.»
« Oh ! » 

Aazel qui repassait par là pour prendre la tasse vide et l'amener en cuisine.

 « Un jour, lorsque tu auras forme humaine… »

Un rire échappa des lèvres de Jade. Elle fit mine de s'en excuser aussitôt en mettant deux doigts sur ses lèvres.

« Excusez moi. »

Elle s'ébroua un peu.

« Je peux vous le fournir si vous le souhaitez. Je lui rendrai sa forme normal le temps de vos activités. Bien sur rien n'est gratuit. »

Tout est bon pour avoir du pognions.
Aza' était un beau démon, Jade pouvait l'admettre, mais son caractère était tellement merdique – oui il n'y avait pas d'autre mot- que passer trop de temps à sa compagnie donnait des envies de meurtres. Il était tellement pervers, vantard, malpoli, profiteur, blagueur -pas drôle-, douteux....Un démon de basse classe qui ne pensait qu'à l'endroit où il pouvait fourrer sa queue. Jade se demandait encore pourquoi elle avait fait un pacte avec ce démon... ah oui, c'était le premier . Tout le monde peut faire des erreurs.
Elle se leva et épousseta légèrement sa robe noir gracieusement.

« Nous disons donc demain après 20heures ? Ma boutique vous sera ouverte. »

Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Sa vie terrestre lui avait enseigné que tous les biens matériels s’achetaient avec de l’argent. Tous les imbéciles suivaient dès qu’il y avait un peu d’argent en jeu. Si tu as de l’argent, tu peux ordonner tout ce que tu veux à la personne qui en veut. Il suffisait de faire un caprice de roi. Le client est toujours le roi. Règle d’or de la vente. Sa mort lui avait appris qu’il était facile de manipuler les gens avec l’argent, le sexe, le pouvoir. Il suffisait de leur mettre sous le nez et ils accouraient stupidement.
Le lendemain avait sonné à la porte du vampire qui mourrait de faim. L’envie de mordre n’importe quels imbéciles lui tressaillait le ventre. Ressentir le liquide chaud qu’était le sang, couler dans sa gorge pour atteindre son ventre et ainsi faire taire cette fichue faim. Elle voulait pouvoir retrouver son énergie d’autrefois pour embêter toutes les personnes qui allaient l’entourer. Que c’était ennuyant de ne pas pouvoir être libre de ses mouvements mais au moins, elle ressemblait aux humains qui eux aussi avaient besoin de nourriture pour continuer à vivre. Ainsi que de l’eau. Avrora arriva pile à l’heure devant la porte du magasin qu’elle ouvrit. Elle détestait se sentir aussi faible et dépendante de quelqu’un. Qu’est-ce que c’était désagréable d’attendre quelque chose de quelqu’un. On est pourtant toujours mieux servi par soi-même.
Une fois à l’intérieur, elle laissa la porte se refermer par elle-même derrière puis elle s’avança un peu pour arriver devant le comptoir, elle chercha du regard où pouvait se trouver la vendeuse. De toute manière, on ne pouvait jamais faire confiance aux sorcières, elles étaient viles et menteuses, elles adoraient manipuler les autres pour arriver à leur faim. Après, il ne fallait pas s’étonner sur la manière qu’elles avaient réussi à vivre parmi les humains durant autant de siècle alors que les vampires étaient toujours chasser pour leur sincérité. Même si durant la première guerre, Hitler avait été d’accord que les vampires soient laissés tranquilles tant qu’ils les personnes prisonnières dans les camps de concentration. Elle se souvenait encore du goût du sang rempli de mauvais sentiments. La peur, la haine, la tristesse, tout plein de sentiment qui rendait le goût du liquide aussi dégueulasse qu’une bouteille de vodka. Elle posa une main sur le comptoir pour prendre appui et ne pas que son corps chute lamentablement sur le sol à force du manque de nutriments. Elle se décida de crier encore une fois le  non de la vendeuse mais pas le bon nom car elle cria encore une fois le nom de l’ancienne. Elle perdait la raison sous la faim.
« EUGENIAAAA, KOMT ! »
Inconsciemment, ses dents ressortaient, premier signe que dans une petite heure, elle irait attaquer n’importe qui pour soulager cette faim.
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message



Trouver des poches de sang d'humain fut chose facile. Jade en profita même pour en faire un petit stock. On ne sait jamais si la vampire revenait consommer chez elle et si elle amenait des amis. Il s'agirait d'un autre moyen de se faire un peu plus d'argent.
La sorcière ne fut pas surprise de voir arriver pile à l'heure la vampire blonde. A l'étage, Jade regarda par la fenêtre, la blonde rentrait dans sa boutique. Malgré qu'elle l'ait vu, la sorcière ne bougea pas. Elle savait se faire attendre. Il marcha lentement vers une autre pièce, où se trouvait tous ses stocks. Un grand frigo blanc – surement d'apparition magique- se trouvait là. Elle charga Beelz Et Aza de l'ouvrir et de mettre une dizaine de pochette de sang dans une mallette remplie de glace. Ce fut à ce moment qu'un crie résonna.

« EUGENIAAAA, KOMT ! »

Jade se pinça l'arrête du nez.

« Cette vampire est une timbrée. »

Soupira-t-elle mauvaise avant de mettre son masque de femme polie et aimable pour rejoindre sa cliente.

« Me voilà, Mademoiselle. Ne soyez pas si pressée. Je suis entrain de ranger le sang vous étant destiné. Et combien de fois dois-je vous dire qu'il n'y a plus d'Eugénia ici. Si vous voulez crier le nom de quelqu'un, dites plutôt: Jade. »

Tout sourire, la sorcière finit de descendre les escaliers et marcha vers le comptoir. Vu le teint malade d'Avrora, elle devait vraiment le vouloir ce sang. C'était facile de jouer la surprise et l'inquiétude. C'est ce Jade fit. Toujours avec lenteur et grâce, elle contourna le comptoir et rejoignit la vampire. Elle n'avait aucune peur de se faire mordre. Elle attrapa doucement le bras de la blonde pour la soutenir et l'amena vers le petit fauteuil, où hier, elles avaient vu du thé.

« Vous avez une sale tête, sans vouloir, vous offenser. »

Elle s'ébroua quelque peu et éleva la voix à l'attention de ses démons.

« Aza, Beelz, venez tout de suite apporter le sang. »

Les petits démons ne se firent pas prier et arrivèrent. Jade ouvrit la mallette et prit une pochette de sang. Elle fit une légère entaille et versa le contenue dans une grande tasse qu'elle tendit à la vampire.

« Faites vous plaisir. »

Elle garda le reste des pochettes sous bonne garde. Les deux petits démons avaient la mission de la faire disparaître à tout moment si Avrora décidait de se ruer dessus.

« Je ne voudrais pas vous embêter alors que vous avez la bouche pleine mais. J'aimerai être payé dés maintenant. »


Elle claqua des doigts et un petit carnet apparut.

« Une pochette de sang avec ce contenu, équivaut à un prix de 500 Kin. Et c'est un prix raisonnable. Surtout pour un vampire qui a eu le temps d'accumuler les richesses. » Elle haussa les épaules. « Je vous fais le tous pour 3500kin. Il y a en effet 7 pochettes de sang. Suffisant pour une semaine. Je vous fournirai tous les dimanche soir, à la même heure qu'aujourd'hui.  A vous de voir si vous acceptez les termes du contrat.»

Le regarde de Jade fut cette fois plus sérieux. Mais son sourire était toujours présent. Si la vampire acceptait, elle ferait une très bonne affaire.
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

 Elle se décida de crier encore une fois le  non de la vendeuse mais pas le bon nom car elle cria encore une fois le nom de l’ancienne. Elle perdait la raison sous la faim.
 
« EUGENIAAAA, KOMMT ! »
 
Inconsciemment, ses dents ressortaient, premier signe que dans une petite heure, elle irait attaquer n’importe qui pour soulager cette faim. Plus les années passaient et plus le vampire avait l’impression de ressembler à une bête sauvage – ce qu’était les vampires à dire vrai – et elle n’appréciait pas ça. Avrora posa ses deux mains sur le comptoir et lorsque la vendeuse arriva avec ce fichu visage de bonne de bon augure et qu’importe si le vampire perdait gentiment la raison, elle ne put s’empêcher de ricaner méchamment. Ce qu’elle détestait ces gens là. Elle préférait jouer avec tout et n’importe quoi sauf avec ces fichues sorcières qui ne valaient rien ! Comme ces idiots de jui…. Non ! Elle ne devait pas revenir à l’époque où elle écoutait aveuglement Hitler.
 
« Me voilà, Mademoiselle. Ne soyez pas si pressée. Je suis entrain de ranger le sang vous étant destiné. Et combien de fois dois-je vous dire qu'il n'y a plus d'Eugénia ici. Si vous voulez crier le nom de quelqu'un, dites plutôt: Jade. »
 
« Je t’appelle comme je veux » pensa-t-elle en se mordant la lèvre supérieure pour se retenir de rire. Cette femme n’était pas aussi belle que ce caillou qui portait le même nom qu’elle, ô ça non. Elle ressemblait bien plus à la vieille femme qui s’appelle Eugenia que lui avait indiquée le vieux sage. Depuis quand était-elle aussi désagréable avec les femmes ? Ah.. Oui, c’était sa race et la faim qui l’obligeait à être méchante avec cette sorcière, elle n’y pouvait rien.
 
« Vous avez une sale tête, sans vouloir, vous offenser. »
 
Elle jouait avec elle comme elle jouait avec. Moque-toi encore de moi et tu verras qui perdre, pensa la vampire qui souriait face au petit jeu de la sorcière. L’envie d’utiliser sa magie du feu et de brûler cette race inférieure était entrain de la ronger de l’intérieur mais sa magie du fait était une magie qu’elle avait bien trop utilisé à l’époque de la deuxième guerre. Avro fut tirée en direction d’un fauteuil par Jade qui lui força un peu la main pour s’assoir et à dire vrai, son corps obéit tout seul car la jeune femme s’assit lourdement sur le meuble, elle posa sa main sur le dessus de sa tête qu’elle gratte. Si fatiguée..
 
« Aza, Beelz, venez tout de suite apporter le sang. Faites-vous plaisir.»
 
Lorsqu’elle eut la tasse de thé dans les mains, le vampire fut surprise de voir que le liquide qu’elle contenait était froid. Fronçant les sourcils, elle releva son regard vers cette femme avant de poser la tasse sur la table basse. Une question lui trottait tout de même dans la tête et se permit tout de même de la lui poser avant de lui faire un versement.
« Sachant que votre sang est froid.. D’où provient-il ? A-t-il des conservateurs ou a-t’il été mal conservé ? Sachant que le sang mal conservé ou mal traité devient systématiquement un poison pour nous car les globules rouges sont morts.. »
Tout comme sucer le sang d’un mort menait à un vampire à sa perte.
« Une pochette de sang avec ce contenu, équivaut à un prix de 500 Kin. Et c'est un prix raisonnable. Surtout pour un vampire qui a eu le temps d'accumuler les richesses. » Elle haussa les épaules. « Je vous fais le tous pour 3500kin. Il y a en effet 7 pochettes de sang. Suffisant pour une semaine. Je vous fournirai tous les dimanche soir, à la même heure qu'aujourd'hui.  A vous de voir si vous acceptez les termes du contrat.»
Cette sorcière ne connaissait pas vraiment le rythme alimentaire des vampires. Avrora croisa les jambes tout en se penchant en avant. L’envie de lui ricaner au nez était fortement présent en elle mais elle se retenait.
« Un  vampire n’est pas comme vous, simple humain.. Nous mangeons moins mais il est vrai que certain vampire on tendance à se sur nourrir simplement parce qu’ils s’ennuient. Je viendrai chercher la marchandise que quand je ressentirai un réel manque… »
 
Était-ce stupide de vouloir ressembler à l’humaine qu’elle était autre fois ? Peut-être. Prenant la tasse dans sa main, elle but une gorgée du met qui était froid. Ce n’était vraiment pas bon. Elle préférait lorsque le sang était chaud car on pouvait mieux ressentir le petit goût de fer qui passait juste après. Elle posa la tasse puis fit glisser une de ses mains au niveau de sa poitrine pour chercher à l’intérieur de l’un des deux bonnets quelque chose, elle en sortit une liasse d’argent et la tendit à la sorcière sans aucun sourire.
 
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message



La vampire avait vraiment l'air atteinte. Plus que d'habitude. C'était surement la faim qui la rendait comme ça. C'était amusant et intéressant d'observer un tel phénomène. Jade ne s'en priva pas pour l'étudier, ne la lâchant pas du regard. Comme si ses yeux sondaient la blonde. Mais malgré ce regard insistant, la sorcière gardait en toute circonstance son masque de vendeuse polie et aimable.
Jade pria ses démons d'apporter le sang et en servit une tasse à sa cliente. Chaude, évidement. Alors elle fut assez surprise de la réaction de la vampire concernant la boisson rougeâtre. La sorcière haussa un sourcil et tourna son regard vers ses deux démons. Ces deux crétins avaient surement oublié de chauffer le contenu. Elle leur jetant un regard noir qui les firent reculer de quelques pas. Ils allaient avoir mal. Très mal. Quand elle se retourna vers la vampire, Jade souriait à nouveau.

« Sachant que votre sang est froid... D’où provient-il ? A-t-il des conservateurs ou a-t’il été mal conservé ? Sachant que le sang mal conservé ou mal traité devient systématiquement un poison pour nous car les globules rouges sont morts.. »
« Le sang froid est une erreur, il devait vous êtes servi chaud. Je m'en excuse. Pour le reste, il n'y a aucun doute à avoir. Je ne voudrais pas perdre une cliente et encore moins l'empoisonner. »

C'était plutôt le fait qu'elle ne voulait pas perdre une source d'argent potable, alors Jade faisait très bien son boulot.

« J'ai ma petite recette spéciale pour conserver un tel produit. N'oubliez pas que je suis une sorcière. Je n'use pas de moyen simple d'humain. Il n'y a aucun risque, je vous le répète, Mademoiselle. »

Voilà, en espérant que la vampire la croirait. Après Jade n'y pouvait rien si sa confiance était proche de zéro d'existence. Et elle s'en moquait même. Qu'elle soit remis en question, qu'on doute de ses compétences et connaissances... Ça lui passait par dessus la tête. Elle savait ce qu'elle valait et c'est ce qui comptait. Tant qu'elle avait son argent, tout allait bien.
Le sujet changea pour en venir au moyen de paiement. Il ne fallait pas trop faire attendre la sorcière non plus. Et elle avait d'autre chat à fouetter aussi, d'autre client à satisfaire. Il ne fallait pas qu'elle se mette en retard dans son travail.

« Une pochette de sang avec ce contenu, équivaut à un prix de 500 Kin. Et c'est un prix raisonnable. Surtout pour un vampire qui a eu le temps d'accumuler les richesses. Je vous fais le tous pour 3500kin. Il y a en effet 7 pochettes de sang. Suffisant pour une semaine. Je vous fournirai tous les dimanche soir, à la même heure qu'aujourd'hui.  A vous de voir si vous acceptez les termes du contrat.»
« Un  vampire n’est pas comme vous, simple humain.. Nous mangeons moins mais il est vrai que certain vampire on tendance à se sur nourrir simplement parce qu’ils s’ennuient. Je viendrai chercher la marchandise que quand je ressentirai un réel manque… »

Jade toussota et son sourire s'élargir . « Simple humain »? C'était amusant. Vraiment amusant. Jade n'était plus une simple humaine depuis longtemps. Tout changeait quand on pactisait avec les démons et qu'on s'amusait avec la magie noire. Sa peau n'était pas grise pour rien.

« Je vous fournirais le sang quand je le pourrai. »

Et ca ne changerai pas. Elle en resterait à ce qu'elle a dit. Elle n'avait pas que Avrora comme cliente, il y en avait d'autre.

« Je suis assez occuper et pas toujours présente à la boutique. Je ne laisse pas mes démons vendre des produits importants. »

Jade se leva voyant que Avrora avait du mal avec la tasse chaude. La sorcière posa son doigt sur la tasse et activa sa magie. Une seconde et le contenue se réchauffa.

« Ca devrait être meilleur ainsi. »


La blonde sortit enfin les billets. Jade ne se fit pas attendre pour les saisir et compta rapidement. Le compte est bon.

« Et bien, heureuse de faire affaire avec vous. Je vous laisse finir la tasse et vous en aller quand vous aurez fini. Un démon reste ici si vous avez besoin de quoique ce soit, n'hésitez pas. Pour ma part je dois y aller, j'ai quelques petites choses à faire. Au revoir Mademoiselle.»

La sorcière tourna les talons et remonta à l'étage.


[HRP: Je pense que le rp est fini.]

 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Ich bin hungrig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sokujitsu :: Avrovra Walker-