Ce forum est fermé depuis le 31 août. Je suis actuellement entrain de le recréer pour un nouveau public. Une autre histoire. Un autre univers qui mélangera l’irréel au réel. A la prochaine. o/

Partagez | .
 

 A demi-crocs [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatarInvité
Message

13 ans qu’elle avait discuté avec un vieux vampire qui l’avait renseigné sur une école pouvant l’accepter comme elle était, elle qui voulait enfin du repos, une pause dans son tourment de vampire. Il lui avait promis qu’une fois dans cette ville, elle pourrait trouver des poches de sang fraîches et qu’elle n’aurait jamais besoin de tuer de pauvres humains pour se nourrir. Elle pourrait enfin redevenir la jeune Avrora d’autrefois, simple humaine au cœur battant. Sauf que le cœur ne battrait plus jamais,  seule son « esprit » sera en paix ; un voyage qui fut long pour arriver dans cette ville, le vieillard l’avait prévenu comme quoi elle était bien caché et qu’il fallait bien le vouloir pour la trouver, elle n’aurait jamais cru que ce serait dans la ruelle où elle s’était fait tuer par un vampire qu’elle trouverait la porte du passage mais elle y était arrivée. Avrora resta muette devant l’ampleur de cette cité, jamais elle n’aurait cru venir dans un tel lieu où la différence était la première chose que l’ont pouvait voir entre les vivants et pourtant, personnes ne se moquaient ou jugeaient l’autres, elle qui avait tant été habitué au déni d’un peuple. Les juifs, peuple qui fut détruit à sang et à gaz pour leur argent, pour leur bien matériel. Pourtant, elle ne daignait pas haïr les nazis pour ça car ils lui avaient offert à mangé, de toute manière, ils étaient tous envoyer à la mort, alors autant que cela serve à quelque chose pour quelqu’un.
 
Avrora fit un pas en avant puis s’ensuivirent d’autres, elle se dirigea lentement en direction de l’immense château, elle ne faisait que suivre les indications donnés par ce vieux sage, ce vieil homme qui avait connu le tabou d’aimer une humaine mais l’éternité avait eu raison de lui, la jeune femme avait rendu son âme au Seigneur et lui, il guettait chaque instant sa fin pour pouvoir la rejoindre, pourtant, les vampires ne peuvent pas rejoindre le paradis ? Ne sont-ils pas des hérétiques, comme le disait sa tendre mère ? Qu’importe, elle ne tombera jamais amoureuse et encore moins si elle devait ressembler à ce vieillard, elle ne voulait pas perdre la boule, déjà qu’elle avait tué sa propre famille entre ses doigts pour pouvoir se purger de leur sang. Puis elle arriva finalement devant le grand portail de fer qu’elle dépassa pour atteindre la porte en bois qu’elle ouvrit sans grande peine. Une fois à l’intérieur du hall, elle ne put que s’étonner de la splendeur de la pièce, pourquoi tant de verre ? Est-ce que le propriétaire des lieux avait pensé aux vampires qui ne supportent pas le soleil ? Elle était le cas comme tant d’autres, le soleil qu’elle aimait tant en tant qu’humaine d’autrefois, était devenu la chose qu’elle détestait le plus à présent. Avrora s’approcha du panneau d’information qui se trouvait sur le mur pour voir si elle trouverait un indice qui la mènerait vers le lieu qu’elle convoitait mais la seule chose étant présente sur les feuilles était le nom d’élèves qui devaient suivre des cours de rattrapages.
 
« C’est nul… Y a même pas des informations pour m’aider à me déplacer dans cette école… »
 
S’écria-t-elle en allemand tout en fermant ses paupières, elle détestait lorsqu’elle n’avait pas ce qu’elle convoitait. Puis elle se dirigea vers un banc de pierre pour s’y assoir et croiser ses jambes, ainsi de ce geste, elle découvrit le bas de sa cuisse qui montrait à qui souhaitait jeter un œil que madame portait des porte jarretelles assez aguicheurs de couleur rouge passion, puis elle continua à parler seul en posant avec lassitude son menton dans la paume de main, laissant ainsi entrevoir encore plus sa poitrine. Elle ne se souciait guère que quelqu’un de malveillant vienne l’embêter, de toute manière, elle saurait se défendre, autant appâter le bon poisson.
 
« Si j’avais su, je ne serai pas venu »
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Chronos s’était mis en tête d'explorer toujours plus la ville ou il était, histoire de ne plus trop se perdre comme la dernière fois. Il sortit difficilement de son lit, le combat précédent avait été rude et ce même si la jeune femme qu'il avait croisé avait guéri une partie de ses dernières. Le kitsune ne cachait plus ses attributs de kitsune, dans ce monde il n'avait plus besoin de rester humain, personne n'avait peur de lui ... Il s'habilla vite fait, se regardant dans la glace afin de savoir si il était présentable, il se fichait pas mal d’être beau ou autre, mais au moins le strict minimum syndical ... Apres avoir fait sa petite toilette du matin il se décida a sortir de sa chambre, la tête un peu ailleurs, il se balada dans les couloirs, puis il revenait devant sa chambre ...

- "Okay ... j'ai compris ... je me suis perdu ..."

Le jeune manieur de temps marcha encore et encore, décidé a sortir, les environnements intérieurs c’était vraiment pas son truc. Priant pour qu'il ne croise aucune jeune fille, il arriva prés du hall. Soudain une voix féminine se fit entendre au loin, ne comprenant pas un seul mot de ce que la personne dictait, il commençait a croire que c’était des incantations magiques ou autre. Chronos se rapprocha du son de la voix et vit une jeune femme ... Une femme ?! Le kitsune soupira, il se demandait comment il allait pouvoir sortir maintenant ... Le jeune homme se rapprocha tout en se cachant discrètement, être un kitsune confère quelques qualités finalement, puis se cacha prés des escaliers, derrière le rebord en pierre. Il observa la jeune femme qui au premier abord avait l'air d’être une fille assez ... sexy. Le jeune manieur se mit a rougir seul dans son coin, il devait vraiment faire un effort la dessus. Le renard se secoua la tête pour penser a autre chose, même si sur le coup ce ne fut pas chose aisée. Il balaya les environs du regard afin de trouver un moyen de passer sans se faire repérer. Il vit une faille dans le champ de vision de la jeune femme, il se précipita mais ... Il avait oublié qu'il avait son épée dans le dos, le fourreau tapa dans le rebord de pierre et de ce fait le renard pourtant si agile d'habitude entama une longue série de rebonds sur chaque marche de l'escalier. Au moins il avait une bon coté des choses maintenant il savait que l'escalier comportait au moins 30 à 40 marches ... Il se releva et se rendit compte qu'il était proche de la jeune femme, trop proche. Il était rouge de honte et savait vraiment pas quoi dire, le comble pour un renard qui se débrouillait pas trop mal au combat et qui avait affronté un démon quelques jours plus tôt. Chacun avait sa faiblesse et celle de chronos c’était les filles ... En même temps il avait jamais fréquenté de filles pendant toutes ses années. Il soupira intérieurement, se demandant si il était pas maudit car il avait presque croisé en trois jours autant de filles que durant toute sa vie. Les oreilles baissées et le son regard fixé au sol il prit timidement la parole

- "Euh ... Je ... euh ... Comment dire ... Euh .. il fait beau hein ?"

Il souffla un bon coup et sans attendre sa réponse

- "Content de vous avoir connue, bonne journée !"

Il fit un rire presque nerveux qui montrait carrément qu'il voulait s'enfuir, vous savez ce genre de rire qu'on sait de suite qu'il est faux ... Il entama a nouveau une marche, rapide afin de pouvoir s’échapper et de cacher cette timidité devenue maladive en ce monde ..
.
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Ennui mortel, sa tête chuta en arrière pour venir prendre appui contre l’une des fameuses vitres de l’école, elle s’ennuyait à en mourir, pourquoi les élèves ou encore un enseignant ne passaient pas par là ? Il n’y avait pas de quoi la faire attendre pendant des heures, même si elle était là que depuis environs une dizaine de minutes.  Avrora décida d’étirer son corps en faisant toucher le bout de ses doigts sur la vitre puis releva sa tête pour regarder un étrange spectacle qui vint à s’offrir sous ses yeux. Un gamin venait de faire une incroyable roulade dans les escaliers qui menaient sûrement aux étages supérieurs pour se retrouver sur le sol. Le vampire le fixa en silence avant d’éclater de rire en se tenant l’estomac dans les bras. Elle n’avait plus vu ce genre de scène depuis un sacré bout de temps et il ne fallait pas être très intelligent pour finir comme ça et encore plus devant quelqu’un. Avrora stoppa net son rire amusé face à la scène pour écouter ce que contait ce garçon qui semblait être plus gêné de sa présence que de la chute devant quelqu’un, était-il peureux ? Voire, détestait-il les femmes au point de ne pas rencontrer son regard ? Un sourire taquin vint se former sur son visage légèrement bronzé.
- "Euh ... Je ... euh ... Comment dire ... Euh .. il fait beau hein ?"
C’était quoi ça ? Il se moquait d’elle ou quoi ? Elle avait la tête d’une femme qui se perdait à regarder le temps qu’il faisait ? Par reflexe, elle détourna son regard sur le côté pour voir que le temps ressemblait à ceux qu’elle voyait tous les jours, le ciel avait toujours la même tête, les nuages aussi, et ce gamin tentait de prendre la fuite là, non ?
- "Content de vous avoir connue, bonne journée !"
Mais oui qu’il fuyait cet idiot ! Avrora s’amusait de la situation, elle se redressa pour marcher doucement en faisant claquer ses talons sur le sol puis accentua la vitesse de sa marche pour arriver à la hauteur de ce garçon, elle redressa sa main pour l’obliger à prendre possession du col du vêtement de Chronos puis elle le tira avec sa force vampirique pour qu’il ne l’échappe pas. Ses bras s’entourèrent autour de son cou et sa forte poitrine rentra en contact avec le dos de la pauvre victime qui n’avait vraisemblablement rien demandé pour se retrouver dans une telle situation. Son visage s’approcha des oreilles du garçon puis elle lui murmura avec une douce voix.
« Tu ne vas pas abandonner une pauvre dame à son triste sort ? Quelle mauvaise éducation… »
L’odeur qui émanait de Chronos était salée, elle adorait les goûts salés chez les humains mais celui-ci ne devait pas être entièrement humain, oui, il avait un autre parfum qui avait la magie de réveiller sa faim incurable. Avrora retira ses bras puis s’éloigna du garçon sur un pas chaloupé. Elle adorait embêter ceux qui avait peur, qui ne se sentait guère à l’aise, ou encore torturer. Oui, elle en avait torturé des faibles réfugiés politiques, ou encore de faibles petits gamins et vieillards dans ces camps de concentrations. Le sang des croyants étaient si… Délicieux…
« Tu es un homme et tu fuis déjà ? Je me demande ce que ça donne lorsque tu combats une femme.. La timidité est le pire des défauts dans cette vie, surtout chez un garçon, cela ne convient pas à ce sexe. La timidité sied mieux aux femmes. »
 
Avrora s’approcha de Cronos et se pencha en avant tout en rangeant ses mains derrière son dos, un sourire moqueur était présent sur son visage. Elle fit pénétrer son regard dans celui du garçon et souffla sur ses lèvres.
 
Amusant..
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

A peine Chronos avait eu le temps de faire quelques pas qu'il fut rattrapé par la jeune demoiselle, soudain il sentit son corps être attiré par une force assez conséquente et ne pouvait pas lutter, elle était forte malgré les apparences ... Ses bras venaient a présent autour de son cou et ... Sa poitrine sur son dos, c’était bizarre, gênant mais ... Assez agréable au final ... Si il avait sur plus tôt ... Le jeune kitsune se secoua la tête afin de pouvoir penser plus clairement, ses derniers temps il pensait vraiment a trop de choses. Pendant un instant le manieur de temps pensa a utiliser son pouvoir pour partir ou ... Prolonger aussi l'instant ... C’était une sensation qu'il aurait aimé prolonger. Mais a peine il eu le temps de se décider que la jeune femme plantureuse s’écarta alors de lui. Il était presque paralysé, d'habitude il arrivait a se défaire d'une situation comme celle la ... Mais ce contact ... Vraiment étrange. Il porta la main a son cou, aucune fille n'avait été aussi proche de lui physiquement depuis ... Très longtemps. Sa réflexion fut coupée par la voix de la demoiselle 

- "Tu ne vas pas abandonner une pauvre dame a son triste sort ? Quelle mauvaise éducation ..."

A cette phrase le renard se mit a réfléchir elle le regardait avec un regard comme si elle allait le dévorer ce qui inquiéta toujours plus le jeune hybride. Doucement le jeune homme reprit le contrôle de son corps et de ses pensées, comme si un charme l'avait perturbé mais on ne trompe pas un renard, même si Chronos était un exception en terme de charmes féminins...

- "Tu est un homme et tu fuis déjà ? Je me demande ce que ça donne lorsque tu combat une femme .. La timidité est le pire des défauts dans cette vie, surtout chez un garçon, cela ne convient pas a ce sexe. La timidité sied mieux aux femmes."

Touché, le kitsune comprit très vite a quel genre de fille il avait affaire, le genre de fille un peu décalé avec son temps et qui avait été élevée pas une famille a pensée noble ... Il sentait cette aura de "prestige" qui émanait de ses paroles, qui aimait jouer avec ceux qui étaient "inférieurs" a elle ... heureusement le renard avait un avantage, son physique, en effet si on ne connaissait pas Chronos, on dirait qu'il n'avait que 15 a 16 ans. Elle souffla sur ses lèvres, elle s'amusait avec lui, ça ce voyait, il fallait qu'il coupe court a cette petite ballade. Il la regarda dans les yeux, il adorait les défis et celui la était de taille, il mit sa timidité de coté l'espace d'un instant, trop envieux de montrer qu'il ne suffisait pas que de câlins et de ... D'une grosse poitrine pour avoir le renard entre ses mains. Il s'inclina avec grâce, ses voyages dans le temps lui avait permit de rencontrer divers rois et nobles et au fil du temps sa révérence c’était forgée. 

- "En quoi le simple enfant que je suis peut il aider la noble jeune femme en détresse que vous êtes très chère ?"

Il attendit quelques instants avant de se relever toujours avec cette légèreté dans ses mouvements. Le jeune renard s'approcha de son visage et feinta de l'embrasser puis repartit vers la vitre, toujours en silence. Il aimait jouer lui aussi, il était peut être pas aussi bon que la jeune femme a ce jeu mais il savait comment "parlementer" avec la noblesse, être l’assassin privé d'une reine a ses avantages ... M'enfin bon c'est de l'histoire ancienne. Ayant compris sa vraie nature, le kitsune ne tarda pas a révéler la sienne, ténébreux et calculateur, il aimait avoir le contrôle totale d'une situation, même si il ne put s’empêcher de frissonner a l'idée qu'il avait failli embrasser la jeune femme. il aurait pu fuir avec son pouvoir mais ça aurait été une perte de temps et il détestait cela. Il se rappela alors les paroles de cette fille qui lui disait que chaque rencontre était prévue et que si notre chemin croisait celle d'une autre personne c'est qu'il y avait une raison. Le jeune manieur admirait cette personne et c'est ce qui lui confirma sa décision de ne pas s’échapper. Il avait hâte de voir la suite des événements ... Il se retourna alors vers la jeune demoiselle aux attributs ... Généreux et fixa ses yeux dans les siens. Il ne savait pas pourquoi mais étrangement il aimait jouer avec elle. Il resta calme et attendit avec patience la suite des événements
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Si amusant, les jeunes de maintenant avaient cette terrible fierté qu’Avrora adorait.  Pas comme les jeunes de son époque, tous coincés sous les jupes de leur matrone. Les enfants de maintenant avaient plus tendance à montrer un autre visage lorsqu’ils se sentaient en danger. La vampire ne reprit pas sa posture droite, elle restait penchée en regardant ce que faisait ce garçon du coin de l’œil. Et l’amusement s’agrandit dès l’instant où il lui offrit une révérence. Ce geste l’intrigua, elle n’était d’un point de vu sociale élevé, ou peut-être que oui mais ne s’en souciait que très peu. Mais son intrigue disparue dès l’instant où il mima ce qu’elle lui avait fait un petit peu plus tôt, un léger ricanement s’échappa de ses fines lèvres. Ce garçon l’amusait.
 
- "En quoi le simple enfant que je suis peut il aider la noble jeune femme en détresse que vous êtes très chère ?"
« M’accompagner dans ma quête pour trouver une chambre, et ainsi donner mon dossier d’admission comme quoi la nouvelle surveillante est arrivée. »
 
Elle se redressa en riant gentiment puis s’approcha de Chronos en enroulant encore une fois ses bras autour de son cou, elle colla sa joue à la sienne et ferma les yeux. C’était fou comme la blonde avait cette affreuse tendance à être tactile – même si pour 95% du cas, c’était pour s’amuser -. Une de ses mains caressa la joue du garçon avec douceur pour descendre doucement sous son menton, ses yeux s’ouvrirent puis sa bouche susurra les prochains mots qui suivirent…
 
« Ou peut-être que tu peux m’offrir du bon temps… »
 
Une seconde, deux secondes, trois secondes et le vampire se mit à rire de bon cœur, elle lâcha le garçon en croisant ses bras sous sa belle poitrine. Ce qui était amusant, elle était une femme d’autrefois et pourtant, elle portait que très peu de tissu sur elle. Pourquoi compliqué lorsqu’elle avait cette sale manie de coucher à droite et à gauche ? Au moins, les hommes ne perdaient pas leur temps à lui retirer les vêtements, même si à son époque, on ne retirait pas ses vêtements vu que le sexe était considéré comme étant un acte de reproduction. Quoi que… Enfin, c’est ce que disait sa jeune mère. Elle se pencha un peu sur le côté, ses longs cheveux dorés suivirent le mouvement puis elle se remit à parler mais plus avec cette manière joueuse, plus comme le rôle d’une mère envers son petiot, ou une aînée envers son cadet. Elle jouait le rôle de la vieille quoi..
 
« Tu es bien trop gentil, tu devrais faire attention à toi.. Bon ! Il faudrait peut-être que je me prénomme ? Je m’appelle Avrora Walker, je proviens d’Allemagne. Et toi, meine kleine Fuchs ? »
 
Dit-elle en lui offrant un sourire intégrateur.
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Il avait échappé de justesse a la crise cardiaque, le coup de la poitrine dans le dos l'avait déjà bien amoché mais les paroles pour lui proposant de lui donner du bon temps fit louper quelques battements au cœur du kitsune ... Elle s’écarta soudainement, se qui rassura a peu prés le renard puis elle se mit a rire, elle jouait vraiment avec lui, mais au moins le rire était honnête, il avait réussi a l'amuser c’était le principal ... Il s’apprêtait a chercher les fiches pour les inscriptions quand elle se remit a parler, cette fois avec une voix différente, comme une voix de jeune mère envers son enfant, le jeune manieur se retourna pour écouter ses paroles

« Tu es bien trop gentil, tu devrais faire attention à toi.. Bon ! Il faudrait peut-être que je me prénomme ? Je m’appelle Avrora Walker, je proviens d’Allemagne. Et toi, meine kleine Fuchs ? »

L'hybride se mit a sourire, de l'allemand ... Elle parlait allemand, ce qui ne put l’empêcher de lui rappeler des souvenirs ... Il reprit a son tour

- "Ne vous fiez pas aux apparences mademoiselle, je suis plus vieux que j'en ai l'air ... Quand a votre conseil je ne vous ferait pas l'affront de vous le retourner ..."

Il fouilla dans le bureau des surveillants sans gêne, après tout qui irait se plaindre d'une fiche d'inscription en moins. Apres avoir farfouillé quelques instants il se retourna pour lui tendre le document.

-" Mon nom est Chronos ... Je suis élève de première année a Sokujitsu ... Voici les documents pour votre entrée en tant que surveillante mademoiselle Avrora"

Il se posa a coté d'elle, il n’était plus gêné, il savait qu'elle jouait juste avec lui parce qu'elle était timide, passé cet étape, elle n'oserais rien sur le petit renard, surtout qu'elle devait lui donner maximum quinze ans ... Il était intrigué, il avait rencontré beaucoup de races dans ses voyages mais celle de la jeune femme lui était inconnue, de plus cette force surhumaine l'avait vraiment surpris. La soif de connaissance du kitsune ne pu l’empêcher d'agir, au cours de ses voyages il avait acquis beaucoup de connaissances, au final il était comme un couteau suisse, il savait beaucoup sur beaucoup de choses et se devait d'apprendre ce qu'il connaissait pas.

- "Puis je vous poser une question sans avoir l'air indiscret ? Je me demandait juste de quelle race vous étiez ... C'est juste pour ma culture personnelle ..."

Chronos se demandait comment elle allait réagir a cette question, après tout c’était assez osé de demander une telle chose mais le kitsune aimait prendre des risques, c’était d'ailleurs comme ça qu'il était arrivé ici, en jouant avec le destin ...
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Elle riait, elle s’amusait incroyablement avec ce petit garçon qui lui avoua que son physique ne donnait pas son véritable âge. Et alors ? C’était souvent le cas dans le monde. Les asiatiques sont les premiers dans la liste, ils ont toujours l’air d’avoir dix ans de moins, et les sud américains, cinq de moins. Même leur sang avait un goût diffèrent. Son rire s’estompa en quelques secondes puis elle croisa ses bras sous sa forte poitrine.
 
- "Ne vous fiez pas aux apparences mademoiselle, je suis plus vieux que j'en ai l'air ... Quand a votre conseil je ne vous ferais pas l'affront de vous le retourner ..."
 
Elle gentille ? Il se moquait d’elle ?! Elle était simplement qu’une femme aimant jouer avec les autres, c’était si amusant de manipuler quelqu’un pour arriver à ses fins. Encore plus lorsqu’elle pouvait s’amuser sexuellement avec. Avrora le regarda fouiller dans les affaires du bureau des surveillants, elle pencha sa tête sur le côté en faisant tomber ses longs cheveux blonds qui vinrent camoufler la partie gauche de sa poitrine, elle se demandait bien ce qu’il faisait ainsi à fouiller.
 
-" Mon nom est Chronos ... Je suis élève de première année a Sokujitsu ... Voici les documents pour votre entrée en tant que surveillante mademoiselle Avrora"
 
Pourquoi lui tendait-il une feuille d’inscription ? Elle était déjà inscrite, on lui avait donné l’accord pour venir surveiller les élèves. Bon côté des choses, il était éduqué, il l’appelait par le suffixe « Mademoiselle ». ça se voyait qu’elle n’était pas mariée ? On peut être marié et s’amuser avec les hommes. Son sourire réapparut sur son visage, c’était si amusant cette situation qu’elle aurait voulu dire encore plus de bêtises pour que cela devienne encore plus amusant mais le gamin se lasserait très vite d’elle. Il fallait qu’elle se mette dans la poche tout le monde pour que sa vie à Sokujitsu ne soit pas un ramassis de problème. Et la blonde tilta sur le prénom du garçon, alors comme ça il portait le prénom d’un dieu, n’était-ce pas celui qui avait le don de manier le temps ? Oui, sûrement, elle ne se souvenait guère de sa culture générale. Cela ne lui servait plus à rien. Elle prit la feuille dans ses mains puis commença à la plier plusieurs fois pour former finalement un origami en forme de grue puis le posa dans sa paume de main, elle utilisa sa magie du vent pour faire voler le morceau de papier dans la pièce puis il alla rapidement rejoindre la corbeille à papier.
 
« Je n’ai pas besoin de cette feuille vu que je me trouve déjà dans le registre. J’ai été convoquée pour être une des surveillantes. Il semblerait qu’il n’y ait qu’un seul surveillant et qu’il n’arrive pas à se débrouiller tout seul. »
- "Puis je vous poser une question sans avoir l'air indiscret ? Je me demandais juste de quelle race vous étiez ... C'est juste pour ma culture personnelle ..."
« Vampire »
 
Elle le dit avec une grande simplicité, sa main retourna le long de son corps, elle détourna son regard de Chronos pour fixer le matériel présent dans la pièce, décidément, elle n’y restera jamais plus d’une heure. Avrora remarqua son bureau, elle s’en approcha pour voir son contrat de travail, elle le saisit puis s’amusa encore une fois à faire un pliage de papier et cette fois-ci, ça représentait un bateau, elle le rangea dans l’un des tiroirs puis soupira d’ennui.
 
« Tu ne devrais pas rester à mes côtés… Tu risquerais de te faire vider de ton sang, même si le sang humain m’est plus appréciable au goût. »
 
Dit-elle en souriant puis elle vint s’assoir sur le rebord de son bureau.
 
« Connais-tu l’autre surveillant ? Connais-tu la directrice ? Je n’ai encore jamais vu aucun des deux, je sais juste qu’on a répondu à ma demande d’emploi par courrier, alors il me serai fort agréable de savoir à quoi ils peuvent bien ressembler… »
 
Et le vampire se rendit compte que peut-être le garçon avait un rendez-vous ailleurs et qu’il devait peut-être partir, elle détourna son regard pour fixer l’extérieur et lui dit avec calme.
 
« Si tu as un rendez-vous ou que tu souhaites partir, tu peux, je ne vais pas te retenir plus longtemps »
 
Pas amusant d’être seule mais il fallait bien que ce garçon aille occuper ses obligations, elle finirait bien par trouver une compagnie quelque conque pour s’amuser un petit quart d’heure.
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

« Tu ne devrais pas rester à mes côtés… Tu risquerais de te faire vider de ton sang, même si le sang humain m’est plus appréciable au goût. »

Le kitsune se mit a sourire

- Je vous rassure ... malgré votre charme je n’hésiterait pas a me défendre ... De plus votre compagnie m'est agréable, pourquoi je devrais partir alors ?

« Connais-tu l’autre surveillant ? Connais-tu la directrice ? Je n’ai encore jamais vu aucun des deux, je sais juste qu’on a répondu à ma demande d’emploi par courrier, alors il me serai fort agréable de savoir à quoi ils peuvent bien ressembler… »

- Nope ! J'ai été accueilli par un élève je crois désolé de pas pouvoir vous renseigner plus que ça puis je suis nouveau ici je suis arrivé il y a seulement quelques jours ... Et je  suis pas mal occupé a esquiver les filles ...

Il tapota un peu ses vêtements qui avaient pris un peu de poussière avec la chute d'un peu plus tôt et remarqua qu'il s’était fait un beau bleu sur le coude. Le renard soupira, il était vraiment pas chanceux ses derniers temps ...

« Si tu as un rendez-vous ou que tu souhaites partir, tu peux, je ne vais pas te retenir plus longtemps »

Le jeune manieur n'avait rien de prévu il comptait juste explorer un peu les environs pour connaitre un peu mieux les lieux mais ça pouvait attendre une journée de plus. Il avait un pressentiment étrange avec cette jeune femme, il s'amusait et ça faisait longtemps qu'il avait pas ressenti ça. Bien sur il était conscient qu'elle gagnerait surement a ce jeu et qu'il se brûlerait les doigts mais il n'y pouvait rien, il aimait avoir le gout du risque ...

- Nan vais rester un peu avec vous si cela ne vous dérange pas mademoiselle Avrora, histoire de discuter un peu ... Et de faire connaissance, bien sur si vous n'y voyez pas d'inconvénients a cela ...

Il se posa contre l'autre bord du bureau afin de ne pas paraître trop provocateur, il pouvait jouer avec elle en termes de révérence et autres mais pour la partie jeu de charmes, il ne faisait pas du tout le poids face a cette demoiselle ... Bien qu'il avait commencé la discussion, il savait vraiment pas comment parler avec une personne du sexe féminin aussi ... Charmeuse ? Il passa en revue tous les sujets de discussion possible et inimaginable avant de trouver quelque chose pour débuter une conversation.

- Venez vous d'une autre époque ? Je vous pose cette question car votre style vestimentaire, bien qu'il me plaise beaucoup, semble assez intemporel et inspiré des années 1800

Le renard soupira il était vraiment pas doué en terme de relations sociales décidément ...

- Okay ... j'avoue que c’était un sujet assez nul ... Tiens ! Si cela ne vous dérange pas, parlez moi un peu plus de votre race ...

Le jeune manieur attendait une possible réponse, il avait hâte de voir si il pouvait au moins avoir des bonnes relations avec une personne même si cette dernière pouvait au choix le vider de son sang ou être ... Utilisé au lit comme jouet ...
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Et bien, voilà une école bien étrange où c’était les élèves qui venaient accueillir les nouveaux. C’était tout de même bien étrange qu’il n’y ait pas un personnel qui vienne bouger ses petites miches pour aider un nouvel arrivant. Sa main se leva doucement sur son front pour écarter quelques mèches blondes puis elle se mit à rire. C’était désordonné. Tout l’opposé de Haugwitz.
-Et je  suis pas mal occupé a esquiver les filles ...
Au son de cette phrase, les yeux du vampire vinrent se poser sur Chronos, son visage arbora un sourire dès plus amusé. Ainsi il avait peur des filles ? Donc, il était puceau ! Un jeune puceau tout innocent dont le sang serait un réel breuvage de plaisir. Si seulement elle n’avait pas promis au vieux sage de ne plus toucher aux adolescents, elle l’aurait déjà dévoré sans attendre une seule seconde. Sa main posée sur son front descendit doucement sur sa gorge qu’elle entoura avec ses doigts. Elle avala difficilement sa salive. Elle avait faim. Horriblement faim. Il fallait jouer pour oublier sa faim. Avrora se mit à rire gentiment puis se permit une petite pique.
« Quelle tristesse, alors tu es puceau ? Tu n’as donc jamais connu le plaisir de la chair se fondant entre tes doigts ? »
Elle se moquait royalement de lui – mais gentiment – puis la main présente sur sa gorge descendit au niveau de son somptueux décolleté, elle caressa suavement sa peau en soupirant d’aise face à cet auto-plaisir.
« Je peux t’aider, si tu veux… »
Son visage montrait une expression sérieuse mais elle fondit très rapidement dans un éclat de rire. Sa jambe se décroisa puis elle fit balancer ses jambes comme une enfant qui s’amusait, mais la situation la désarma par la suite car le jeune garçon lui posa une étrange question sur son accoutrement. Elle détestait ce genre de question qui lui rappelait son fastidieux passé.
- Venez-vous d'une autre époque ? Je vous pose cette question car votre style vestimentaire, bien qu'il me plaise beaucoup, semble assez intemporel et inspiré des années 1800
Le dix-huitième siècle. Cette incroyable époque où elle vivait agréablement avec ses parents, ou son seul devoir était de plaire aux hommes, et encore plus à son futur époux. Porter des vêtements hors de pris et ainsi envier la cour sur comment elle vivait. Une royale petite princesse. Rire aux mauvaises blagues. Oui, cette époque lui manquait un peu mais d’un côté, elle ne voulait pas revivre cet instant où les femmes n’étaient que des moins que rien, de faibles poupées de cire qu’on garde en vitrine car on les trouve faibles. Avrora quitta son perchoir puis se déplaça dans le bureau en faisant claquer ses talons contre le sol, ses doigts pianotaient doucement sur son corsage. La seconde question lui arriva comme une claque en pleine figure. Ce garçon était bien présomptueux. Ne craignait-il pas pour ses petites fesses rebondies ?
- Okay ... j'avoue que c’était un sujet assez nul ... Tiens ! Si cela ne vous dérange pas, parlez-moi un peu plus de votre race ...
Le dernier bruit de talon claquant se fit entendre dans l’écho de la pièce, elle tourna vivement son visage vers Chronos et commença à lui parler.
« Tuez pour survivre. Cet idiot mais…. Nous sommes déjà morts. Nous sommes des êtres de la nuit. Il y a deux types de vampire. Energétique et sanguin. Je fais parti des sanguins car je n’arrive pas à faire comme les créateurs de cette ville. »
Elle tourna les talons pour se diriger vers Chronos.
« Lorsque tu te fais mordre, soi tu meurs et rejoint le Seigneur. Soi tu es laissé en vie pour satisfaire l’ennui de ton créateur qui te guette chaque jour. Puis tu vies, tu regrettes chaque instant de ta misérable existence. Alors tu tentes de courber ton ennui avec des plaisirs comme pour ma part, le plaisir de la chair. Et puis, je suis venue dans cette ville pour qu’une certaine Eugenia vienne à m’offrir des poches de sang, ainsi je n’aurai plus à tuer pour vivre. »
Sa main vint effleurer le cou de Chronos mais elle se sépara plus rapidement. Elle continua son chemin jusqu’à l’autre bureau présent dans la pièce pour s’y assoir.
« J’aurai souhaité mourir… Ou simplement ne pas me faire mordre, ainsi j’aurai pu épouser l’homme que mes parents m’avaient choisi. Ainsi, je l’aurai manipulé pour qu’il m’achète de somptueuse robe, avoir des enfants que je n’aurai pas aimé car il faut procréer pour continuer le nom de mon mari. Et puis, je serai morte à 45 ans par une maladie incurable. Et toi, mein kleine ? Ton odeur est trop différente de ton apparence.. »
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

« Quelle tristesse, alors tu es puceau ? Tu n’as donc jamais connu le plaisir de la chair se fondant entre tes doigts ? »

Le kitsune se mit a sourire, elle avait touché un point sensible chez le jeune manieur de temps. Il n'eut pas le temps de répondre qu'elle enchaîna sa phrase

« Je peux t’aider, si tu veux… »

Son sourire était limite radieux mais il attendait la fin de sa parole afin de pouvoir lui répondre, simple question de politesse. Elle lui expliqua alors qu'en tant que créature de la nuit elle devait tuer pour survivre, amusant ... Il la comprenait un peu car lui aussi avait du tuer beaucoup de personnes pour rester en vie, ses mains étaient pleines de sang après tout ce qu'il avait commis, impossible de dormir calmement avec tout ces crimes sur la conscience... Elle continua son explication et Chronos ne put s’empêcher d’écrire des notes sur son carnet, c'est dans ce petit cahier qu'il gardait les informations, juste pour sa culture personnelle. Soudain la main de la jeune femme effleura le cou du manieur de temps, très tactile cette femme décidément. Il ne trouvait pas ça désagréable, bien au contraire, il comprenait de plus en plus qu'il aimait ce genre de contact, encore une chose a noter sur son carnet ... Elle aurait souhaité mourir ? Cependant la vie qui lui était destinée n’était peut être pas faite pour elle ...

«Et toi, mein kleine ? Ton odeur est trop différente de ton apparence.. »

Il s'approcha d'elle assez prés, son cœur battait la chamade mais il ne devait pas faiblir devant elle, sinon il perdait la partie ... Puis il se mit au niveau de ses oreilles pour lui chuchoter.

- "Je ne pense pas que ma piètre performance en la matière puisse vous satisfaire ... Vous allez plus vous ennuyer qu'autre chose avec moi dans votre lit ..."

Il se recula l'air serein, d'habitude les filles, il évitait d'en approcher mais il aimait embêter cette Avrora. Il nota son nom dans son carnet pour s'en rappeler. Ce carnet était la pour se rappeler de ses propres souvenirs, en effet quand vous avez la possibilité de voyager dans le temps et de créer des paradoxes temporels, vos propres souvenirs peuvent en être affectés.

- "Mon odeur est peut être différente car je ne viens pas de ce monde ... je suis un manipulateur de temps ..."

Déclarer ce genre de choses était vraiment pas facile, peu de personnes pouvaient croire le jeune kitsune. Il aurait bien utilisé son pouvoir histoire de prouver ses dires mais en ce lieux il ne pouvait avoir recours a sa magie que deux fois par jours, passé ces utilisations il jouait avec la mort comme il avait pu remarquer pendant son précédent combat. Il planta son épée dans le sol du hall d'entrée et se massa les épaules qui lui faisaient souffrir, soupirant d'aise et de douleur a chaque mouvement.

- "Faut vraiment que je trouve un salon de massage un de ces jours ..." dit il discrètement comme pour se parler a lui même.

Il voulait voir jusqu’où le jeu pouvait continuer, de plus en plus intrigué par cette jeune femme. Certes il savait qu'elle etait du genre a enchaîner les conquêtes mais quelque part il aimait son style de vie si ... libre dirons nous. Peut être que cette personne pourrait apprendre deux trois choses a notre kitsune si ... ignorant de la vie.
Revenir en haut Aller en bas


avatarInvité
Message

Quel animal pour décrire le caractère d’Avrora ? Peut-être un jeune lionceau qui cherche à s’amuser avec sa victime. Elle adorait jouer et détestait plus que tout qu’on la juge sans l’avoir un peu connue. Elle ne supportait pas les mensonges sur sa personne. Mais ce qu’elle aimait plus que tout, était de s’amuser avec les gens. Elle adorait voir se dessiner sur le visage apeuré des émotions des plus gênés. Et ce qui l’amusait encore plus ? Était que ses compagnons de jeu rentraient dans son petit jeu malsain. Elle fixa du coin de l’œil le petit kitsune qui avait rapproché ses lèvres de son oreille pour lui murmurer quelques paroles.
- "Je ne pense pas que ma piètre performance en la matière puisse vous satisfaire ... Vous allez plus vous ennuyer qu'autre chose avec moi dans votre lit ..."
Un énorme sourire se transforma sur ses lèvres suivit assez rapidement par un énorme éclat de rire.  Ce garçon l’amusait, allait-il être son petit jouet jusqu’à qu’elle s’en lasse ? Après, avait-elle le droit d’avoir un jouer dans ce monde ? Est-ce que ses employeurs seraient d’accord sur cette idée un peu loufoque ? Elle posa la pulpe de son index sur sa joue puis leva les yeux au ciel. Avait-elle droit de coucher avec les élèves ou était-ce interdit comme à son époque ? Ne pas toucher à la marchandise scolaire. Ce serait doublement dommage de ne pas pouvoir se satisfaire de jeune puceau. Ses yeux revinrent sur Chronos qui écrivait quelque chose sur son calepin, elle plissa légèrement ses paupières puis se demanda ce qu’il pouvait bien écrire. La curiosité était peut-être un trait de caractère malsain mais il était présent chez le bouton d’or. L’envie de lui prendre le bloque de papier chatouillait ses doigts, elle se contenta simplement de bouger dans la pièce – on passe du hall au bureau puis du bureau au hall ? XD -, elle posa une question sur l’odeur de son élève.
- "Mon odeur est peut être différente car je ne viens pas de ce monde ... je suis un manipulateur de temps ..."
Oh ! Et bien, elle vient de tomber sur une perle rare qui pourrait lui être très utile pour changer son avenir ! Peut-être qu’il pourrait se rendre en 1800 pour lui sauver la vie et lui éviter cette vie de débauche inutile ? Ou peut-être que le petit ne pouvait pas faire ce dont elle voulait. Peut-être que cela n’était que peine perdue. Elle baissa un instant son regard pour réfléchir, on ne l’entendait plus. C’était assez rare ces petits moments mais qu’est-ce que ça faisait du bien aux oreilles de ne plus l’entendre.
- "Faut vraiment que je trouve un salon de massage un de ces jours ..."
Hey ! Il n’est pas écrit « Débilus » sur son front, elle voyait très bien ce qu’il voulait. Elle soupira d’amusement puis sans crier gare, la blonde sauta sur le dos de Chronos en écrasant ses seins contre le dos puis roula tendrement ses bras autour de son cou. Sa joue gauche vint se frotter contre celle de l’élève.
« Je pourrai m’occuper de toi un autre jour, mein kleiner Liebling…. Dès que tu m’auras accompagné à ma chambre, tu sauras où venir dès que tu auras besoin d’un petit massage. »
Ce qui l’amusait encore ? C’était de coller ses énormes ballons de graisse contre le dos de sa victime. De quoi mettre tous les hommes mal à l’aise. Elle se détacha du garçon puis commença sa marche tranquillement en direction des escaliers du hall, en se demandant si elle prenait le bon chemin pour aller dans sa chambre.

[Si tu veux clore, tu peux ]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 

A demi-crocs [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) KAYA SCODELARIO, demi-soeur, libre.
» ? (m) Dylan Parker + demi-dieu (libre)
» Obama en chute libre ...
» présentation de demi lovato
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sokujitsu :: Avrovra Walker-